Grégory Halin (CFBB) « si on fait notre job, on peut gagner »

Grégory Halin est entraîneur national. Il est notamment l’un des adjoints de Valérie Garnier en équipe de France féminine. C’est aussi le coach de l’équipe U18 du Centre Fédéral (INSEP) qui évolue en Ligue 2, sans possibilité de montée, ni risque de descente.

Ceci n’empêche pas cette très jeune équipe de gagner des matchs, ce fut d’ailleurs le cas ce soir là sur le parquet d’Arras (51-58).

Grégory Halin, coach du Centre Fédéral U18

Il y a quinze jours, nous avons gagné. C’était notre première victoire. Donc j’ai expliqué aux joueuses qu’une fois que nous avons gagné, le problème c’est qu’on nous attend encore plus. Donc ce qui est difficile c’est le deuxième match, la victoire qui est derrière.

Je suis très content ce soir, parce qu’elles sont allé chercher une victoire qui n’était pas facile, à l’extérieur, contre une bonne équipe.

Mes joueuses sont issues, pour la plupart, des pôles régionaux. Ce sont les meilleures dans la filière de détection, ce qui les amène à L’INSEP au Centre Fédéral.

On peut dire que ces joueuses sont un petit peu la crème des générations, qui sont amenées dans les années futures à aller soit en équipe de France senior où au moins alimenter les équipes professionnelles.

En début de saison, contrairement aux autres équipes, nous n’avons pas d’objectif de montée ou de descente. Simplement, pour nous cela n’a pas de sens de dire : « on va gagner 5, 6 ou 7 matchs ». Parce que oui, nous voulons en gagner le plus possible. Moi j’accorde plus d’importance aux conditions dans lesquelles ont va préparer les matchs.

Si on est prêts, si on fait ce que l’on a à faire, on a plus de chances de gagner et donc là on va pouvoir parler de victoire et comment gérer ces victoires.

On sait que si on fait notre job, on peut gagner !

Retrouvez la réaction de Quentin Buffard, le coach d’Arras.

Leave a Reply