Fred Dusart « Il nous reste 4 mois pour une opération commando »

A l’issue de la rencontre Villeneuve-d’AscqMondeville, remportée par ses joueuses 71 à 57, Frédéric Dusart et revenu sur ce qui, selon lui, à fait la différence dans ce match et ce qui doit guider les Guerrières jusqu’à la fin de saison.

Frédéric Dusart, coach de l’ESBVA Lille Métropole

Quand tu loupes 7 lancers francs et 20 tirs à 3 points, le seul moyen de gagner de 14 points, c’est de défendre. Et quand tu vois, que tu n’encaisses que 21 points en 2e mi-temps, ce n’est pas compliqué.

Je ne vais rien cacher de ce que j’ai dit dans le vestiaire, j’ai dit texto aux filles : « je sais que ce n’est pas évident, mais le jour où on comprendra qu’il faut défendre tous les 3 jours, que ce soit contre Ekaterinbourg ou Tarbes, ou le Hainaut, Orenbourg ou Mondeville… sans prendre en compte l’adversaire (à mon avis ce qui nous manque), on fera de belles choses. »

Nous finissons l’année 2016 avec une défaite de trop. Je pense que c’est une défaite à domicile, celle de la semaine dernière contre Nantes.

Maintenant, nous reprenons le goal-average sur Mondeville, ce qui veut dire que nous les mettons à une victoire plus un match supplémentaire.

Il va falloir se lancer dans une opération commando à partir de maintenant, sans lâcher l’Euroligue, parce qu’il est hors de question qu’on relâche en Euroligue. Nous sommes dans les clous pour une qualification en 1/4 de finale d’Eurocup ou d’Euroleague.

Il nous reste 4 mois pour une opération commando et avoir des Guerrières déterminées pour bien finir la saison.

Retrouvez les réactions du camp normand et le résumé vidéo du match.

Interview réalisée avec la complicité de Sébastien Darnaux.

Leave a Reply