Basketball, l’entrainement individuel aussi important que l’entrainement collectif ?

De par son essence, le basketball est avant tout un sport collectif. La pratique du basket en compétition se résume sur le terrain à deux équipes de cinq tentant de mettre des paniers.

Il est donc normal de faire la part belle au collectif à l’entrainement. La réussite d’une attaque ou d’une défense fait souvent écho avec une équipe soudée et des tactiques maîtrisées.

Entrainement collectif supérieur à l’entrainement individuel ?

Entrainement collectif – Image : SVG Silh

L’entrainement collectif serait donc plus important que l’entrainement individuel. Plusieurs arguments peuvent d’ailleurs étayer cette affirmation.

Le premier est qu’une équipe sans réel potentiel individuel PEUT tout à fait battre une autre équipe composé de meilleurs talents individuels. Cela se vérifie à tous les échelons. Des matchs de départemental jusqu’en NBA.

Le second argument est que trop de travail individuel risque de PLOMBER le collectif. Là aussi, on peut le vérifier à tous les échelons du basketball. Ce n’est pas parce que l’on possède une star dans son équipe, que l’on va forcément gagner le match, loin de là. Parfois, c’est même l’individualisme de cette star qui détruit le collectif d’une équipe, et ses résultats avec.

Il est donc vital pour toi qui souhaite progresser au basketball de te trouver une équipe avec qui le mot collectif possède toute sa signification.

Faut-il pour autant en déduire que l’entrainement collectif est plus important que l’entrainement individuel ?

Je ne pense pas.

Les limites du collectif

Reprenons notre premier argument. S’il est vrai qu’un travail collectif peut amener loin une équipe, le manque d’entraînement individuel va à un moment la limiter. Toute machine, aussi bien huilée soit-elle, peut se dérégler.

Par exemple, le collectif d’une équipe est tellement bon qu’il permet à chaque possession de trouver un shoot ouvert. Malheureusement, par manque d’entrainement individuel, le shooter rate 80% de ses shoots.

basketball : entrainement au shoot

Entrainement au tir – Image : SVG Silh

Il est donc important de comprendre que, si un bon collectif est indispensable au basketball, le manque d’entrainement individuel va bloquer ce collectif, le limiter. Et il arrive un moment où pour repousser cette limite plus haute, il n’y ait plus que le travail individuel qui paie, le collectif étant déjà à son maximum.

Mais alors, quelle part donner dans ses entrainements ?

C’est la toute la subtilité. Des entraînements axés 50% sur le collectif et 50% sur l’individualisme paraîtraient logiques. Mais si tu n’évolues pas à un niveau national, le nombre d’entrainement manque souvent. Et les clubs axent la plupart du temps sur le collectif.

Logique. Car le basket possède un énorme avantage par rapport à beaucoup d’autres sports collectifs.

S’améliorer tout seul

On peut s’améliorer en entrainement absolument tout seul !

Alors oui, c’est le cas de beaucoup de sport vous allez me dire. Un footballeur, un handballeur, un tennisman peut aussi s’entraîner tout seul. Mais contrairement au basket, il est (très) compliqué de s’améliorer sur tout le panel de techniques individuelles.

Frapper la balle au tennis contre un mur, ça aide. Mais sans partenaire de jeu, il est difficile d’aller plus loin dans l’entrainement.

Au volley, il est facile de se faire des passes à soi-même en l’air. Mais impossible de chercher à s’entraîner tout seul à effectuer des passes arrières, des smashs, des réceptions. On se retrouve ainsi très limité tout seul.

Entrainement en solo – Image : Etsy.com

Le basket au contraire permet cela. On peut améliorer son shoot tout seul. On peut améliorer son dribble tout seul. Pour cela, rien de plus qu’un ballon et un panier de basket. Les terrains outdoors n’étant pas ce qu’il manque en France, vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas vous entrainer tout(e) seul(e) de votre côté et vous améliorer individuellement…

Autre avantage au basket : il est impossible d’être parfait. 100% de dribbles réussis, 100% de shoots réussis, on ne l’a encore jamais vu. Peut être sur un match, mais sur une saison par exemple… On peut donc repousser ses limites constamment, jusqu’à chercher à atteindre la perfection. La marge de progression est tellement immense, que peut importe ton niveau, dans tous les cas tu peux TOUJOURS progresser !

Quel niveau d’entrainement individuel dois-je apporter pour m’améliorer ?

Sans cesse progresser – Image : Zoho.com

Tout dépend de ton niveau actuel, de ta pratique du basket. Et également de tes ambitions. Nous détaillerons ces niveaux d’entrainement dans un prochain article où tu pourras t’identifier, quelque soit ton niveau.

Ce que tu dois garder à l’esprit, c’est que l’entrainement individuel ne doit JAMAIS primer sur l’entrainement collectif. Et que si ce dernier n’est pas plus important, il est avant tout l’essence même du basketball, que tu joues en club ou avec des amis.

Pour autant, sans entrainement individuel tu vas te limiter dans ton jeu, et par conséquent limiter celui de ton collectif. Il est donc impératif de tout le temps s’entraîner pour s’améliorer !

Dans cette optique, WeBasket sortira désormais 2 à 3 articles par mois pour t’aider à améliorer ton basket. En attendant, tu peux nous indiquer dans les commentaires quelles parties du basketball tu voudrais améliorer chez toi !

Simon.

Avez-vous apprécié cet article ? Notez-le :
[Total: 1 Average: 5]

Leave a Reply

Avez-vous un mental d'acier comme les joueuses de LFB ?