Tony Parker : « Le basket féminin a toujours été dans nos projets »

En marge de l’Appart City Cup qui s’est déroulée à Nantes ce samedi 17 septembre 2016, Tony Parker a évoqué plusieurs sujets en conférence de presse :

  • Un club féminin à l’ASVEL
  • La confirmation de Vincent Collet dans ses fonction en équipe de France
  • La politique sportive de l’ASVEL

Du basket féminin à l’ASVEL ?

Nous avons aussi le projet du club filles, on aimerait devenir un club omnisports. J’aimerais bien que l’année prochaine on soit propriétaire d’un club filles et qu’on devienne un vrai club omnisports, parce que le basket féminin a toujours été dans nos projets.

Quand on fait nos camps de basket, sur les 800 jeunes qu’on reçoit, la moitié, à chaque fois c’est des filles. Et je pense que c’est le bon moment de commencer parce qu’on aimerait bien que l’Astroballe devienne la salle du club féminin.

L’avenir de l’équipe de France ?

Ils ont misé sur la continuité. Moi je trouve que c’est une très très bonne chose. Vincent Collet est là depuis longtemps, il a eu des résultats, il a l’expérience, il connait les joueurs et je pense que la relève de l’équipe de France est entre de bonnes mains. Je pense que Viencent fera du très bon boulot, qu’il arrivera à trouver les solutions et mettre une équipe compétitive sur le terrain.

Je pense que tout le monde est motivé pour l’équipe de France.

L’avenir de l’ASVEL ?

On espère une ouverture de l’académie en 2018 et de la nouvelle salle en 2020.

On aimerait travailler aussi avec des clubs satellites, nous avons avancé avec Saint-Chamond et nous aimerions avoir 2 autres clubs de Pro B. On aimerait bien faire des associations de 3 clubs, il y a des discussions avec Nantes et Rouen pour que tous nos jeunes continuent à progresser.

Cette année, nous avons prêté Stéphane Gombauld à Saint-Chamond, Charles Galliou à Antibes et on aimerait bien avoir des associations avec ces clubs là pour qu’il y ait la même philosophie de jeu. Et selon ce que JD Jackson choisit on fasse tous la même chose et qu’on aille dans la même direction que ce soit pour nos jeunes et pour les jeunes qu’on prête.

Leave a Reply