Réactions de Céline Dumerc et Paoline Salagnac après Bourges – Villeneuve d’Ascq

Comme nous l’avons relevé dans une précédente interview, ce qui compte pour la meneuse française Céline Dumerc, c’est l’équipe. Elle a conscience que seule, elle ne parviendrait pas au même résultat. Cap’s, comme la surnomme son équipe, remet en cause le dernier match de l’équipe qui fût une énorme défaite. La déception de cette dernière rencontre continuait de peser sur l’équipe de Bourges qui l’avait « à travers la gorge ». Cependant la rencontre à Villeneuve d’Ascq semble être, pour la capitaine française, intéressante et bonne malgré le mauvais souvenir de la défaite. C’est justement l’envie de ne pas refaire l’erreur qui donne leur donne un élan de courage : elles connaissent leurs difficultés et les travaillent. Elles se concentrent sur leurs défauts et tentent de ne plus les reproduire. Cette équipe de Villeneuve-d’ascq annonçait déjà un match compliqué et d’une grande difficulté, alors que les deux équipes se connaissent parfaitement (et donc connaissent les failles de leurs adversaires). Cette connaissance reste un avantage, car de ce fait l’équipe a eu la possibilité de travailler de façon plus intense ce qui déstabilise l’adversaire, mais elle peut aussi être une contrainte pour l’équipe qui subit donc le même sort.Le jeu est donc plus intéressant, selon la joueuse internationale qui a aimé l’état d’esprit de cette rencontre. Elle facilite au passage son équipe pour la précision des actions menées, mais aussi pour le soutien que les joueuses se sont mutuellement apporté. Cette solidarité et cette unité fût accompagnée d’une niaque incomparable et d’une défense qui « tient la route ».

Cette idée d’un ensemble uni est reprise par le poste arrière du Tango Bourges Basket, Paoline Salagnac qui reprend également la façon dont la connaissance de l’équipe adverse peut être une opportunité et une faille. Elle souligne la nécessité de venir chercher cette victoire à Villeneuve-d’Ascq après la défaite. C’est un élan de courage pour Bourges qui s’apprêtent encore à affronter une série de match continus. Cependant, Paoline sait qu’il ne faut rien lâcher, qu’il faut tenir jusqu’au bout, jusqu’à la dernière seconde. Elle sait aussi que certaines équipes seront des adversaires coriaces, mais l’équipe de Bourges est battante, redoutable alors la préparation intense qu’elle mènera sera, nous l’espérons, couronnée de victoires.

Les joueuses se sentent en tout cas prêtes à relever le défi, à repartir de l’avant et à surmonter la finale de coupe de France qui n’était pas à la hauteur de leurs attentes.

[/et_pb_text][/et_pb_column][et_pb_column type= »1_4″][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Leave a Reply