Olivier Lafargue « On savait que cela pouvait arriver d’exploser sur un match »

Olivier Lafargue le coach de Basket Landes s’exprime après la sévère défaite de ses joueuses à Villeneuve d’Ascq (84-51).

Olivier Lafargue, entraîneur de Basket Landes

On savait que cela pouvait arriver, que cela nous « pendait au nez » d’exploser sur un match. Maintenant voila, on l’a fait une fois, il faut que derrière on se remette les idées en place pour le match de Venise de mercredi et celui de Bourges à domicile, bien-sûr, la semaine prochaine.

Nous avions Touty Gandega qui devait être notre 9e joueuse de l’effectif, parce qu’on sait que pour 2 compétition, il faut au moins qu’on soit 9. Touty fait un match avec nous et elle se pète gravement. Derrière, avec le retour d’Alexia Plagnard, on se dit « bon, on est à huit, on va pouvoir essayer de tenir, on y va » donc on est partis la dessus.

Il se trouve que coup sur coup, on perd Queralt Casas sur le match de Mondeville et deux minutes sur le match suivant, ensuite on a Kalis Loyd qui se pète.

Donc cela veut dire que derrière, on se retrouve à six avec Alexia qui reprend petit à petit ses marques mais, ce n’est pas facile parce que cela faisait cinq ou six mois qu’elle était absente. Elle s’était préparée pour revenir en forme, mais on ne revient pas en forme comme ça en claquant des doigts.

Donc on se dit « on fait le dos rond jusqu’à la trêve internationale et après on va se trouver une joueuse qui va nous apporter du vrai plus ». Nevena Jovanovic arrive, elle nous amène un vrai plus sur ce poste là. Et au bout de quinze minutes du match contre Nice, on perd Miranda Ayim.

Donc c’est sûr que l’accumulation des choses fait que oui, cela fait beaucoup.

De toute façon, il faut que l’on fasse avec, ce n’est pas dans les façons de la maison, dans les valeurs de la maison de lâcher des compétitions ou de lâcher des matchs.

 

Retrouvez les réactions de ce match de Jo Gomis et Fred Dusart (Villeneuve d’Ascq)

 

Leave a Reply