Elodie GODIN, Sarah MICHEL et Olivier LAFARGUE après Bourges-Ekaterinbourg (70-74)

Réactions d’Elodie Godin, Sarah Michel et Olivier Lafargue à l’issue de la défaite très méritante des Tango du Bourges Basket après prolongations face à la plus grande équipe d’Europe (championne en titre) : UMMC Ekaterinbourg. Score final : 70-74.

Élodie Godin

Ekaterinbourg a éclaté pas mal d’équipe de 40 ou 50 points. On leur tient tête et je suis vraiment fier de mon équipe parce jusqu’au dernier moment on n’a rien lâché. Un un moment donné, elles passent à +10, on recolle au score et on a fighté, non pas pendant 40 minutes, mais pendant 45 minutes ce soir en l’occurrence. Et il y a beaucoup de fierté. Après bien sûr le résultat c’est ça reste une défaite, mais il ne faut pas oublier qu’il y a Ekaterinbourg qui a un roster qui est très fort on le sait très bien. Mais il y a de la fierté, beaucoup de fierté.

Mon discours, c’est « si on perd comme ça contre Ekaterinbourg chez nous en jouant ce basket là, qui en championnat de France peut nous arrêter ? » J’ai envie de dire : c’est la meilleure équipe d’Euroleague, elles sont championnes d’Europe en titre. Si nous jouons avec cette justesse là, ce qu’il faut retenir ce soir c’est que l’on peut aller très loin dans cette compétition. Et pourquoi ne pas viser le final four ? On peut rêver. J’ai envie de vous dire : quand on produit ce genre de basket, pourquoi pas. Maintenant le chemin est encore long, on a rien fait, on rien gagné encore, on est loin d’être au final 4, mais c’est vrai qu’on peut l’envisager maintenant en gardant ce match dans notre tête.

Sarah Michel

On est forcément déçues parce qu’on est passé près de gagner contre une des meilleures équipes d’Euroligue, donc voilà on est forcément déçu. Maintenant on est aussi fières parce qu’on a réussi à tenir cette équipe, à les faire douter, à les amener jusqu’en prolongation. Après c’est sûr que sur des détails, sur plein de petites choses on rame un petit peu sur la fin. Mais c’est déjà bien ce qu’on a fait. Après on est forcément déçus parce que je pense que ce soir il y avait moyen de les accrocher et de gagner.

C’est vrai qu’on a fait un très gros match défensivement et même offensivement on a respecté ce qu’on avait prévu toute la semaine avant de jouer contre cette équipe. Maintenant il va falloir le faire contre les autres équipes, même si on sait que ce sera pas le même niveau en face. C’est sûr que ça va être de refaire à chaque fois un match parfait comme celui là, mais on va essayer de faire le maximum parce que quand on voit qu’on peut jouer comme ça, on se dit « pourquoi s’embêter à moins bien jouer ? »

Olivier Lafargue

Sans parler du résultat final, on a tenu tête quand même à ce qui se fait de mieux en Europe. Et cela doit nous amener beaucoup de confiance, beaucoup de fierté aussi. De se dire que cette équipe, quand elle joue avec cette volonté, cette abnégation, elle peut faire des très belles choses. Alors oui, cela ne sert à rien de perdre de peu contre Ekaterinbourg et puis après de perdre des matchs qui sont à notre portée, mais cela doit nous donner de la confiance et nous permettre de continuer à avancer dans notre saison, dans l’histoire que l’on va construire cette année. C’est ce qu’il faut qu’on arrive à faire et je pense qu’on peut dire qu’on peut être contents du match mais malgré tout c’est une défaite et il faudra aller gagner d’autres matchs pour espérer rêver à des résultats de fin de saison.

Avez-vous apprécié cet article ? Notez-le :
[Total: 1 Average: 5]

Laissez votre commentaire