Endy Miyem : « On ne voulait pas laisser passer ce match »

Comme le disait Isabelle Yacoubou,  le tournoi qualificatif pour les jeux olympiques de Rio a été pour les françaises un départ compliqué et douloureux. Les néo-zélandaises, adversaires redoutables, ont été d’une puissance et d’une efficacité qui a d’abord provoqué la défaite de l’équipe de France. Cependant, il faut y croire jusqu’à la dernière minute. C’est « la rage, la hargne » selon Endy Miyem qui a aidé les bleues.  La championne du Dynamo Koursk avoue qu’elle ne se sent pas particulièrement inquiète ou craintive.  Pendant ce match, leur agressivité dès la seconde mi-temps prouve leur niveau. Ce courage et cette force mènera à leur gloire, bien méritée. Alors Endy ne doute pas de leurs capacités. Elle dit même qu’il faut agir avant de réagir, car ce sont à travers leurs actions que les françaises se sont qualifiées pour les Jeux Olympiques de Rio. Finalement, leur ténacité et leur acharnement sera récompensé d’une belle victoire, et de « plus de 20 points au final… enfin je crois! »

Leave a Reply