Emmanuel COEURET après Nantes-Rezé vs Energa Torun (86-79) en Eurocoupe

Conférence de presse d’après match en compagnie d’Emmanuel Coeuret, l’entraîneur des Déferlantes du Nantes-Rezé Basket.

Le technicien nantais est satisfait de la victoire de son équipe face à l’Energa Toruń, équipe polonaise de qualité, mais aussi et surtout de la prestations de ses joueuses pour un « match de reprise ».

Découvrez ci-dessous la vidéo de son intervention face aux journalistes :

Emmanuel Coeuret

Le plus important c’est le basket. Et nous avons fait un bon match.

On a fait un bon match parce que c’est toujours des matchs difficiles après une reprise comme ça. Les américaines sont arrivées lundi. Donc cela c’est vu un petit peu avec « Q » Shaqwedia Wallace qui était un petit peu en manque de rythme, mais c’est logique. Et j’ai trouvé qu’en terme d’état d’esprit on est bien.

Alors on a eu une fin de match un peu difficile due au rythme et due aussi à la défense proposée par l’adversaire. Mais on a mis les tirs quand il fallait. 7 points c’est bien. On aurait peut-être pu aller jusqu’à 10 je pense. Mais il faut quand même se rappeler qu’en première mi-temps notre adversaire mène quasiment 10 minutes sur les 20. Et non je n’ai pas de regrets. Je n’ai vraiment aucun regret sur ce match parce que nous devions contenir certaines joueuses. Et je pense que si Alice Kunek est mieux contenue… On a fait preuve de naïveté. On a fait preuve de la même naïveté que contre Ingrid Tanqueray (NDLR : face à Lyon dans le dernier match avant la trève) j’ai trouvé. C’est à dire qu’il y a des moments où il faut serrer un petit peu sur une ou deux joueuses, en l’occurrence la numéro 1 (Alice Kunek) et on ne l’a pas fait.

Après je trouve qu’on ne tire pas beaucoup de lancers francs. Je vois sur la feuille de stats 17 pour chaque équipe, mais je n’ai pas l’impression qu’on tire beaucoup.

On les a impactées quand même ! Attention, c’est une équipe qui est première au rebond dans la compétition. et on les a battues dans ce domaine et on fait 14 rebonds offensifs. Alors que pour elles c’est d’habitude 14 rebonds offensifs et on les laisse à 8, et c’était l’objectif. L’objectif, c’était 7.

Il fallait les impacter. D’ailleurs elles n’ont pas arrêté de pleurer, donc c’était bon signe.

Il fallait les impacter parce que c’est une équipe qui joue très bien au basket, qui a un bon passing game, mais qui est un petit peu en déficit d’athléticité par rapport à nous. Donc il fallait montrer les crocs. Et c’est peut-être ce que l’on n’a pas fait à la fin d’ailleurs. Mais c’est du aussi à la fatigue. Peut-être qu’on aurait dû remettre Nabala Fofana un peu plus tôt, parce qu’elle a fait plutôt une bonne rentrée. Après ce sont des choix.

Oui il y a la place pour se qualifier, parce je pense qu’on peut mieux jouer aussi. Parce qu’il y a des moments où au delà de manquer d’efficacité, je pense qu’on a trop focalisé sur le jeu extérieur. Je pense qu’on aurait pu les impacter aussi à l’intérieur. Et ça nous a fait défaut. Après on était dans un plan de match et on était plutôt pas mal.

Ça fait plaisir de voir 2 matchs, voilà un peu d’ambiance, un peu d’excitation, des fautes techniques, tout ça… Une salle plutôt réactive.

C’est bien parce que c’est aussi pour ça qu’on fait ce genre de match. C’est une compétition différente et c’est bien. Aucun regret : On met 86 points contre une équipe qui d’habitude défend. C’est bien.

C’est un bon match de coupe d’Europe. Match de reprise. Il y en a qui vont bien dormir ce soir.

(Par rapport au match du weekend) On a un avantage sur Charleville, on est déjà dans le rythme.

C’était un match de coupe d’Europe comme on les aime.

Avez-vous apprécié cet article ? Notez-le :
[Total: 1 Average: 5]

Laissez votre commentaire