La devise de Frédéric Dusart : « Le travail paie toujours »

Avant de rencontrer le géant russe Ekaterinbourg en Euroligue, Frédéric Dusart nous livre ses objectifs pour ce match très difficile.

Il en profite également pour nous donner l’un de ses préceptes de coach.

Frédéric Dusart, Coach de Villeneuve d’Ascq

J’ai prévenu les filles que Ekaterinbourg allait venir avec Diana Taurasi et Kristi Toliver, ce qui change la donne. Mais encore une fois, l’objectif était de gagner le match. Cependant, on a vu que même sans ces deux joueuses, de grosses équipes ont perdu avec un écart important contre eux, ce qui nous laisse environ une chance sur mille de gagner mais nous devons la prendre !

Si nous les faisons douter et que le public s’enflamme, nous pouvons jouer le coup. J’ai dit un jour aux filles qu’il était impossible que notre travail ne paie pas un jour et c’est la vérité ! J’ai connu des situations difficiles avec Villeneuve, des situations où nous étions relégables malgré notre travail mais aujourd’hui nous jouons l’Euroleague.

Malgré ma faible expérience, je peux affirmer que le travail paie toujours, c’est ma devise.

Leave a Reply