Valéry DEMORY et Marième BADIANE après St Amand vs ASVEL Lyon (54-63) en LFB

Réactions du coach de l’ASVEL Lyon Basket Féminin Valéry Demory et de l’internationale française Marième Badiane suite à la victoire de leur équipe sur le parquet de Saint-Amand Hainaut Basket.

Les Lionnes ont remporté la rencontre sur le score de 63 à 54 et confortent leur place en haut du classement de Ligue féminine de basket.

Découvrez la boutique sportswear de notre partenaire MISSMATCH

Valéry Demory

Je m’attendais un match difficile je l’ai eu. Je m’attendais un match moins tactique que ce qui s’est passé parce qu’on a joué, Fabrice Fernandes et moi, aux échecs toute la soirée en changeant défenses sans arrêt en fonction des changements.

Et puis mes filles ont bien répondu présent physiquement. J’avais un peu peur qu’avec le match jeudi en Allemagne, le retour un peu difficile, un seul entraînement entre les deux… J’avais un petit peu peur que ce soit dur. Et puis finalement elles ont tenu le choc donc je suis fier d’elles.

J’étais contre cette trêve l’internationale parce que je trouve que ça coupait le rythme du championnat. Aujourd’hui parce que ça va me permettre de récupérer les blessées. Donc comme quoi, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis [rires].

On est premier mais pas tout seul. On a battu Bourges en a battu Villeneuve, on vient gagner ici à Saint-Amand où tout le monde ne gagnera pas. On a battu Tarbes le premier jour. On avance. Maintenant on joue sur les deux compétitions, il ne faudra pas que les blessures ça dure trop longtemps parce que sinon on va payer l’addition un jour ou l’autre.

Le club veut grandir. Pour grandir il faut jouer la coupe d’Europe pour apprendre et puis essayer de corriger ses erreurs et justement quand on apprend et pas refaire les mêmes erreurs derrière. Donc on a besoin de ces choses-là, que ce soit pour les dirigeants, que ce soit pour le public, que ce soit pour l’équipe, pour apprendre et grandir. Donc ça passe par la.

Marième Badiane

On est arrivée n sachant ce qu’on avait à faire, on avait les clés du match qu’on a su respecter et c’est pour ça qu’on a réussi à tenir un écart durant match.

Il nous manquait beaucoup de joueuses. Il nous manquait trois joueuses, donc je pense que voilà on était peut-être un peu plus fatiguées aussi. C’est peut-être comme ça que ça s’est traduit sur le terrain. Mais dans l’ensemble je pense que le match était quand même assez contrôlé.

Cette année on a vraiment une autre équipe par rapport à l’année dernière. Forcément, du coup par rapport à ça les objectifs augmentent aussi. Quand on a une grande équipe comme ça avec des ambitions, généralement les postes sont doublés. Après, il faut savoir que la concurrence est vraiment très saine, c’est vraiment que des bonnes joueuses. Je pense qu’on est toutes un peu complémentaires.

Avez-vous apprécié cet article ? Notez-le :
[Total: 1 Average: 5]

Laissez votre commentaire