Rachid Meziane, Camille Aubert et Fred Dusart après Villeneuve Nice (78-70) LFB

Rachid Meziane – Entraîneur de Nice

Contre cette équipe de Villeneuve-d’Ascq, nous avons surtout été présent en deuxième mi-temps. Nous avons refusé de nous faire marcher dessus et nous nous sommes montré bien plus agressifs en défense ce qui nous as permis de reprendre du rythme et de mettre des gros tirs, comme celui d’Ambrosia ANDERSON.

À l’inverse, c’est triste d’avoir démarré le match de cette façon là surtout contre cette équipe de Villeneuve.. Je dois avouer qu’on y a cru à un moment tout en sachant au fond de nous que cela n’allait pas durer !

Je retiens la même chose que ce que j’ai dit aux filles tout à l’heure : Bien retenir les erreurs de la première mi-temps pour ne pas les reproduire.

Camille Aubert – Meneuse de Nice

C’est nous qui les avons agressés les premières. Suite à cela, elles ont perdues des ballons et se sont énervées, on en a évidemment profité en prenant beaucoup de tir en première intention, ce qui nous as réussi. On a vraiment fait ce que nous pouvions mais nous partions de trop loin pour gagner cette rencontre..

Frédéric Dusart – Entraîneur de Villeneuve-d’Ascq

Nous sommes arrivés dans ce match « trop suffisants » et pas assez frais physiquement. Ambroisie ANDERSON n’a pas manqué de nous sanctionné en devenant « Michael Jordan » sur certaines séquences !

Nous sommes vraiment content de gagner ce match ! C’est le genre de match piège où l’on peut mentalement craquer. Je n’en veux pas à mes joueuses d’avoir baisser d’intensité car elles ne sont pas des robots.

Nous avons seulement eu l’occasion de nous entraîner hier, pour la première fois en 12 jours. C’est une phase très compliqué pour nous, tant physique que mental, et nous devons en plus gérer 3 blessures

Leave a Reply